(1911 – 1997)
Peintre, Luxembourg

Né en 1911 à Vianden (LU), décédé en 1997 à Junglinster (LU).

Après avoir suivi une formation académique, notamment à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à l’Akademie der Bildenden Künste de Vienne, Joseph Probst s’affirme après la Seconde Guerre mondiale en adoptant les formes simplifiées et les couleurs vives de l’École de Paris. . Joseph Probst fut membre fondateur de « La nouvelle équipe » et des « Iconomaques », mouvements novateurs luxembourgeois en faveur de l’abstraction.

Vers 1951-1952, l’artiste peint ses premières œuvres non-figuratives, d’abord marquées par l’abstraction géométrique et ensuite par l’abstraction lyrique à partir des années 1955-1956

Durant les années 1957-1970, la matière picturale et la liberté des formes prennent de l’importance dans sa démarche artistique.

En 1971, la peinture à l’huile est délaissée en faveur de l’acrylique, accompagnée de contours plus précis et d’un coloris plus éclatant. Au cours des années 1980-1984, l’inspiration vient des poèmes et des lieder ; à partir de 1984, la technique du pastel gras s’impose. En 1988, la santé de l’artiste ne lui permet guère que de réaliser des œuvres de petit format. Toutefois, en 1989-1990, les dimensions habituelles réapparaitront, et ce jusqu’à la fin de sa vie.

Bon nombre d’œuvres des années 1980-1984 témoignent de la sensibilité de l’artiste à la musique et à la poésie du romantisme allemand et sont inspirées de poèmes et de Lieder.  Citons le cycle Winterreise (Voyage d’hiver) dont les 24 tableaux sont une transposition visuelle de la composition musicale éponyme de Franz Schubert.

En 1960 Joseph Probst est honoré par le prestigieux prix italien Marzotto

Expositions personnelles

sélection
2009 
"100-Jahr-Feier zu Ehren des Gewerkschaftsbundes im öffentlichen Dienst " avec 29 autres artistes, CCRN Abbaye de Neumünster, Luxembourg (LU)
1998 
Joseph Probst "Die Winterreise", DEXIA BIL, Luxembourg (LU)
1948 
1er Salon d'Art avec Lucien Wercollier, François Gillen, Josy Jungblut

Prix

1960 
prix Marzotto en Italie

Bibliographie

Nic Weber, "Joseph Probst: 1911 Vianden - 1997 Junglinster", Les Cahiers Luxembourgeois, 1997, No 3, pp. 1–17.
"Joseph Probst, peintures 1992–1995", exposition nr.230, Galerie Kutter, Luxembourg : Editions Edouard Kutter, 1995.
"Joseph Probst, La Figure Humaine, pastels à l'huile", exposition nr.217, Galerie Kutter, Luxembourg: Editions Edouard Kutter, 1994.
"Joseph Probst, dessins 1953–1990", exposition nr.190, Galerie Kutter, Luxembourg : Editions Edouard Kutter, 1990.
"Joseph Probst, pastels à l'huile 1986–1998", exposition nr.177, Galerie Kutter, Luxembourg : Editions Edouard Kutter, 1989.
Joseph Probst, "Exh. Österreich-Haus, Vienna, 10 Januar − 5 Februar 1984", Luxembourg, Impr. Saint-Paul, 1984.
"Joseph Probst", texte par Joseph-Emile Muller, Luxembourg: Editions Edouard Kutter, 1979